Quand un leader de la Manif pour tous faisait la comparaison entre le « lobby gay » et Daesh…

jp

Les récents attentats meurtriers de Paris perpétrés par des terroristes du groupe État islamique ont plongé la France et le monde entier dans la stupeur et le deuil. Le bilan est lourd : 130 morts et plus de 300 blessés, dont certains dans un état très grave.

En septembre dernier, lors de l’université d’été de la Manif pour tous qui se déroulait à Quiberon (Morbihan), Jean-Pier Delaume-Myard – porte-parole du mouvement opposé à l’égalité des droits pour les couples de même sexe – appelait à combattre le « lobby gay » qu’il assimilait à un « Daesh de la pensée ». Une journaliste du quotidien « Le Monde » a rapporté que le public « a applaudi à tout rompre ».

Le ministre des Sports, Patrick Kanner, avait immédiatement fait part de son indignation sur Twitter.

Bien entendu, cet énième dérapage – et la liste est fort longue – d’un responsable de la Manif pour tous a été condamné plus tard par sa présidente, Ludovine de La Rochère, qui précisait néanmoins « comprendre l’expression ».

Contacté par « Metronews », Jean-Pier Delaume-Myard, ouvertement homosexuel, tentait maladroitement de se justifier, concédant des « propos maladroits » et un « dérapage malheureux » : « C’était les Journées européennes du patrimoine et j’avais en tête la destruction de Palmyre d’où mon parallèle avec le lobby gay et la destruction de la famille ».

Il convient de rappeler que le groupe terroriste État islamique diffuse très régulièrement des photos et des vidéos d’exécutions d’homosexuels, réels ou présumés, qui sont jetés du toit d’un immeuble.

Giuseppe Di Bella