OUGANDA. Le pape François n’a pas pris position sur l’homosexualité

pape.jpg

 

Alors que certains souhaitaient vivement qu’il prenne position publiquement contre l’avortement et l’homosexualité, importée selon eux d’Occident, et considérée en Ouganda comme un crime lourdement puni par la loi, le pape François ne l’a pas fait.

Dans ce pays très pauvre d’Afrique de l’Est, 40% de la population est catholique, 35% anglicane et 10% de religion musulmane.

Une nouvelle loi controversée, qui permet de restreindre sérieusement les activités des ONG, a été adoptée vendredi en Ouganda, à quelques heures de la venue du souverain pontife, qui a été accueilli le lendemain comme « Jésus-Christ » par des centaines de milliers de personnes. Elle inquiète, autres autres, les défenseurs de la cause homosexuelle dans ce pays très homophobe – souvent pointé du doigt par la communauté internationale – car elle interdit aux ONG toute « activité qui nuirait aux intérêts de l’Ouganda ».