Les jeunes Israéliens atteints du sida pourront faire leur service militaire

soldats-israeliens-en-partance-pour-le-nepal-avril-2015-les-seropositifs-ne-seront-pas-autorises-a-combattre_5475162

 

L’armée israélienne, une des premières du monde à faire reconnaître les droits des partenaires de soldats homosexuels morts au combat, accepte désormais que des séropositifs fassent leur service militaire.

L’annonce a été saluée par les groupes de défense des homosexuels. Les jeunes Israéliens atteints du sida seront désormais acceptés dans les rangs de l’armée pour effectuer leur service militaire obligatoire de 32 mois, alors qu’ils étaient auparavant exemptés pour raisons médicales. Ils seront toujours exclus des unités de combat, a précisé l’armée.

« Lutte contre les stéréotypes »

« Les découvertes médicales de ces dernières années permettent qu’ils servent dans l’armée sans risque pour eux ou pour ceux qui les entourent », a expliqué le colonel Moshé Pinkert, responsable des services médicaux militaires, sur le blog de l’armée. « Il s’agit d’une étape importante dans la lutte contre les stéréotypes sur les personnes atteintes du sida », selon Youval Livnat, directrice de l’organisation Israel Aids Task Force qui s’occupe d’épauler les malades.

La législation israélienne est une des plus avancées dans le domaine du respect des droits des homosexuels, lesbiennes et transsexuels, même si une partie de la société, religieuse, reste très conservatrice sur le sujet. L’armée israélienne a ainsi été une des premières du monde à faire reconnaître les droits des partenaires de soldats homosexuels morts au combat, après un jugement ayant fait jurisprudence en 1997.

Une photo publiée par sur la page Facebook de l’armée en 2012 et montrant deux soldats se tenant la main avait été largement partagée sur les réseaux sociaux, et provoqué une polémique.

Source : lexpress.fr