Tunisie : 6 étudiants condamnés à 3 ans de prison ferme pour homosexualité

tunisie.jpg

Six étudiants ont été condamnés par le tribunal de Kairouan à trois ans de prison chacun, pour homosexualité.

C’est ce qu’a indiqué l’association Shams défendant les droits des homosexuels, qui a précisé que le tribunal a décidé une mesure de bannissement de 5 ans de la ville de Kairouan (située dans le centre de la Tunisie) des six accusés, qui entrera en vigueur aussitôt qu’ils auront accompli leurs peines de prison.

Après avoir subi un test anal, les étudiants d’un foyer universitaire de Rakkada ont été condamnés à la prison ferme en vertu de l’article 230 du Code pénal qui prévoit entre 1 et 3 ans d’emprisonnement pour qui pratique la sodomie. L’un des suspects a été condamné à 6 mois de prison supplémentaires pour « attentat à la pudeur », à causes de vidéos trouvées sur son ordinateur.

L’association Shams dénonce ce jugement injuste et appelle la société civile à se mobiliser pour la libération des 6 étudiants. « On condamne l’utilisation de l’article 230 pour restreindre les libertés individuelles et l’immixtion dans la vie privée des citoyens », a indiqué l’association.

Rappelons qu’un étudiant en liberté provisoire a été condamné à un an de prison ferme pour les mêmes faits. Son procès en appel est prévu pour le 17 décembre.

Ses nouvelles condamnations feront encore couler de l’encre alors que la société civile, soutenus par des artistes, des partis politiques et des organisations internationales, appelle à abroger l’article 230, jugé anticonstitutionnel, puisque la Constitution tunisienne garantit la liberté personnelle à tous ces citoyens.

Source : kapitalis.com