PAKISTAN. Blessée par balle, une trans a attendu 3 heures avant d’être soignée à l’hôpital

trans1

Les médecins ont déclaré que « les patients seraient mal à l’aise avec une personne transgenre » soignée en même temps qu’eux.

Ce mardi soir, une personne transgenre – dont l’identité n’a pas été dévoilée – a été victime d’une blessure par balle. Un crime probablement motivé par la haine. Elle a été conduite à l’hôpital Lady Reading de Peshawar pour recevoir des soins médicaux, pendant qu’elle se battait pour rester en vie.

lady_reading_hospital_peshawar

L’hôpital Lady Reading de Peshawar.

L’établissement hospitalier a refusé de la prendre en charge immédiatement, malgré son état critique. Elle a attendue trois heures avant que les premiers soins lui soient prodigués.

Les médecins présents ont refusé de la prendre en charge immédiatement et ont déclarés à des amis qui étaient à ses côtés que « les patients seraient mal à l’aise avec une personne transgenre » soignée en même temps qu’eux.

Finalement, au bout de trois heures d’attente et après les vives protestations de ses amis, les médecins ont cédé et ont transporté la victime dans le quartier des hommes, avec un rideau autour d’elle.

trans2

La balle a été retirée et la victime a perdu une quantité importante de sang. Elle est actuellement en convalescence.

La direction de l’hôpital Lady Reading de Peshawar refuse de s’exprimer au sujet de cette affaire de discrimination.

Giuseppe Di Bella