HONDURAS. Le cardinal Maradiaga est persuadé qu’il existe un « lobby gay » au Vatican

CardinalHonduras

Le cardinal Maradiaga, archevêque de Tegucigalpa.

En 2013, le pape François avait déclaré : « On écrit beaucoup sur ce lobby gay, je ne l’ai pas encore rencontré ».

Dans un entretien accordé au quotidien hondurien « El Heraldo », ce mardi, le cardinal Óscar Andrés Rodríguez Maradiaga, archevêque de Tegucigalpa, la capitale du Honduras, a évoqué l’existence d’un « lobby gay » au Vatican.

À la question « Qu’en est-il de l’infiltration de la communauté gay au sein du Vatican ? », le cardinal Maradiaga a répondu : « Il ne s’agit pas seulement d’une infiltration, le pape François a même parlé d’un lobby en ce sens. Peu à peu, le pape cherche à ‘purifier’ cette situation. On peut comprendre les homosexuels, et la législation pastorale est là pour les assister, mais ce qui est erroné ne peut pas être la vérité. […] Nous devons comprendre que certaines choses peuvent être réformées et d’autres ne le peuvent pas. […] La loi naturelle ne peut pas être réformée. Dieu a conçu le corps humain, homme et femme, de manière à se compléter mutuellement et transmettre la vie. Le contraire n’est pas dans le plan de la création. Il y a des choses qui ne peuvent pas être modifiées ».

PapeFrançoisCardinalMaradiaga

Le pape François en compagnie du cardinal Maradiaga.

Le pape François, dans le vol de retour des JMJ de Rio, le 28 juillet 2013, avait déclaré : « On écrit beaucoup sur ce lobby gay, je ne l’ai pas encore rencontré. […] Tous les lobbies sont mauvais. Ils sont ce qu’il y a de plus problématique pour moi ». Il avait jouté une phrase devenue célèbre : « Si une personne est homosexuelle et qu’elle cherche sincèrement le Seigneur, qui suis-je pour la juger ? ».

Giuseppe Di Bella