SÉNÉGAL. Une grande marche contre l’homosexualité se déroulera vendredi à Dakar

NoHomosexuality

Manifestation homophobe en Ouganda.

Elle est organisée par un collectif composé d’une dizaine d’associations musulmanes très influentes dans le pays.

L’affaire des onze homosexuels présumés de Kaolack, libérés faute de preuves par la justice, ne cesse de prendre de l’ampleur au Sénégal et agite les milieux religieux.

Un collectif « Non à l’homosexualité » a été créé récemment et il regroupe une dizaine d’associations. Parmi elles, on trouve le Comité de suivi du forum sur le non respect des valeurs religieuses et la dégradation des mœurs, la Ligue sénégalaise des patriotes, l’Organisation islamique JAMRA, la Ligue des imams et prédicateurs du Sénégal ou encore l’Association des élèves et étudiants musulmans du Sénégal.

Le collectif organisera une grande marche ce vendredi 22 janvier, après la prière, dans les rues de Dakar, la capitale sénégalaise, avec comme slogan « Non à l’homosexualité au Sénégal », pour tenter de donner du poids à ses cinq revendications principales.

cropglez_homophobie

La population sénégalaise est musulmane à 95 %. La religion occupe une place primordiale dans la vie quotidienne et politique du pays.

Pourtant, l’homosexualité est déjà très sévèrement réprimée au Sénégal. L’article 319 du Code pénal prévoit une peine d’emprisonnement ferme d’un à cinq ans, ainsi que le paiement d’une lourde amende, pour « quiconque aura commis un acte impudique ou contre nature avec un individu de son sexe ».

Giuseppe Di Bella