Finalement, Nicolas Sarkozy n’abrogera pas le mariage pour tous si il est élu en 2017

SarkozySensCommun

Nicolas Sarkozy lors du meeting de « Sens Commun », le 15 novembre 2014.

RETOURNEMENT DE VESTE. L’ancien chef de l’État a déclaré, dans son livre « La France pour la vie », qu’il ne reviendra pas sur le mariage pour tous.

FrancePourLaVie

Le livre de Nicolas Sarkozy, « La France pour la vie », sortira lundi prochain.

Dans son livre « La France pour la vie », qui sortira lundi prochain, Nicolas Sarkozy, ancien chef de l’État et président de « Les Républicains », a indiqué qu’il ne reviendrait pas sur la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe, promulguée le 17 mai 2013, si il est élu président de la République en 2017 : « À la réflexion, je crains que, compte tenu de l’état de tension et de division de la société française auquel a abouti la méthode de François Hollande, le remède soit pire que le mal. Je ne souhaite donc pas qu’on légifère à nouveau, parce que la priorité doit être de rassembler les Français. C’est un point sur lequel, je l’assume, j’ai évolué ».

La Manif pour tous voit rouge car lors d’un meeting organisé le 15 novembre 2014 par « Sens Commun », le micro-lobby de celle-ci auprès de « Les Républicains », il s’était prononcé en faveur de l’abrogation de la loi Taubira, devant un public surexcité : « La loi Taubira, pour que les choses soient claires et nous en débarrasser tout de suite, devra être réécrite de fond en comble. […] Si vous préférez que l’on dise qu’il faut l’abroger pour en faire une autre. […] Si ça vous fait plaisir, franchement, ça coûte pas très cher. […] La gauche pense que la différence est une injustice. Donc pour eux, être homosexuel c’est une injustice. Donc on les fait passer dans une institution profondément hétérosexuelle qu’est l’institution du mariage.

C’est justement parce qu’ils ne croient pas à la différence qu’ils ne respectent pas la différence. Moi je crois à la différence. Je veux un mariage pour les homosexuels, un mariage pour les hétérosexuels qui tienne compte, justement, de la différence parce que ce n’est pas la même chose. […] Ça ne sert à rien qu’on soit contre la GPA si on n’abroge pas la loi Taubira ».

Un retournement de veste magistral dont Nicolas Sarkozy est un grand habitué…

La Manif pour tous a déjà fait part, sur Twitter, de sa décision de ne pas soutenir sa candidature lors de la primaire de la droite et du centre.

Le mouvement fermement opposé à l’égalité des droits pour les couples de même sexe n’a plus d’autre choix que de soutenir Hervé Mariton, député LR… ou alors Jean-Frédéric Poisson, successeur de Christine Boutin à la présidence du Parti chrétien-démocrate.

Les deux hommes politiques, totalement inconnus du grand public, seront candidats à la primaire de la droite et du centre de 2016.

Giuseppe Di Bella