Des cadres FN ne veulent plus recevoir l’hebdomadaire raciste et homophobe « Minute »

MinuteHomophobe

L’hebdomadaire « Minute » a été condamné pour cette une homophobe.

Sur Twitter, plusieurs élus et cadres du Front national ont demandé que la publication d’extrême droite ne leur soit plus adressée.

L’hebdomadaire raciste et homophobe « Minute » est désormais indésirable auprès de plusieurs cadres et élus frontistes proches de Florian Philippot, dont l’homosexualité a été révélée en décembre 2014 par le magazine « Closer ». Ils l’ont fait savoir sur Twitter.

« Minute » est souvent très critique vis-à-vis de Florian Philippot, vice-président du Front national, dont la ligne politique ne serait pas assez conservatrice. En 2013, l’hebdomadaire d’extrême droite avait évoqué un « lobby gay » qui serait à la tête du FN.

MinutePhilippot

Au moi de mai 2014, « Minute » avait été condamné par le tribunal de grande instance de Paris à 4 000 euros d’amende et 3 000 euros de dommages et intérêts pour « injure et provocation à la haine », après la une homophobe d’un de ses numéros de juillet 2012.

L’hebdomadaire est en grande difficulté financière depuis de nombreuses années.

Giuseppe Di Bella