Nicolas Sarkozy avoue avoir « eu tort » de promettre l’abrogation du mariage pour tous

SarkozyFrance2

Nicolas Sarkozy était l’invité de l’émission « Des paroles et des actes », diffusée ce jeudi sur France.

L’ancien chef de l’État était l’invité, ce jeudi soir, de l’émission « Des paroles et des actes » diffusée sur France 2.

Nicolas Sarkozy, président du parti « Les Républicains », était l’invité de David Pujadas sur le plateau de l’émission « Des paroles et des actes », diffusée ce jeudi soir sur France 2.

L’ancien chef de l’État s’est exprimé sur le sujet brûlant – en particulier à droite – du mariage pour tous : « Qu’on soit homo ou hétéro, on a besoin d’amour, et l’amour a besoin d’une reconnaissance sociale ».

Nicolas Sarkozy a avoué, visiblement apaisé et serein, avoir « eu tort » de promettre, en novembre 2014, l’abrogation de la loi sur le mariage pour tous lors d’un meeting de « Sens Commun », le micro-lobby de la Manif pour tous auprès du parti « Les Républicains », devant un public surexcité.

Dans son livre « La France pour la vie », sorti il y a deux semaines, il avait déclaré qu’il ne reviendrait pas sur cette importante réforme sociétale en cas de victoire à la présidentielle de 2017 : « Il ne saurait être question de démarier les mariés, ce serait injuste, cruel et en outre juridiquement impossible. […] Je ne souhaite donc pas qu’on légifère à nouveau, parce que la priorité doit être de rassembler les Français. C’est un point sur lequel, je l’assume, j’ai évolué ».

Visiblement, Nicolas Sarkozy a réellement évolué sur la question du mariage pour tous, même si le sujet divise profondément la droite…

Giuseppe Di Bella