Prêtre soupçonné de pédophilie : le cardinal Philippe Barbarin n’envisage pas de démissionner

BarbarinManifPourTous24Mars2013.png

Le cardinal Barbarin à la Manif pour tous du 24 mars 2013 qui s’est déroulée à Paris.

Le Primat des Gaules est actuellement en voyage au Niger et au Burkina Faso. Il n’envisage pas de démissionner.

Des plaintes individuelles vont être déposées, dans les jours qui viennent, contre le cardinal Philippe Barbarin pour « non-dénonciation d’atteintes sexuelles sur mineurs de moins de quinze ans ».

Le père Bernard Preynat, dont le prélat avait la responsabilité, a récemment été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire pour des agressions sexuelles sur des jeunes scouts entre 1986 et 1991.

Le Primat des Gaules avait reconnu, lors d’une interview accordée à « La Croix », avoir été mis au courant des actes de ce prêtre « vers 2007-2008 ». Il avait déclaré, quelques semaines auparavant, n’avoir eu connaissance des agissements du père Bernard Preynat, âgé de 70 ans, qu’en 2014…

Récemment, l’entourage proche du cardinal Barbarin évoquait une possible démission de sa part.

Le prélat ne répond plus aux interviews depuis quelques jours. L’archevêché de Lyon a indiqué qu’il est actuellement en voyage au Niger et au Burkina Faso et que « sa démission n’est pas à l’ordre du jour ».

Malgré l’ampleur du scandale, il s’accroche à son poste comme une moule à son rocher…

Ces dernières heures, le cardinal Barbarin a même posté plusieurs messages sur son compte Twitter, comme si de rien n’était…

tweetsBarbarin

Giuseppe Di Bella