Frigide Barjot reçue et bénie par le pape François au Vatican

VirginieTellenne.png

Frigide Barjot.

Ce lundi, l’ex-égérie de la Manif pour tous a été invitée par le souverain pontife qui a approuvé son combat contre l’égalité des droits.

Il y a quelques mois, Frigide Barjot – qu’il convient désormais d’appeler Virginie Tellenne, son véritable nom – avait fait parvenir au pape François son livre « L’humain plus fort que le marché ».

Celui-ci était accompagné d’une lettre où la « catho branchée et déjantée » sollicitait la faveur d’assister à une messe célébrée par le souverain pontife.

Ce lundi matin, Frigide Barjot, accompagnée de Constance et Bastien – ses deux enfants – a été reçue à la résidence Sainte-Marthe pour assister à la messe que célèbre le pape chaque matin en présence uniquement de quelques proches et invités de marque.

A l’issue de celle-ci, elle a pu s’entretenir quelques minutes avec le chef de l’Église catholique. Elle lui aurait demandé, « en tant que fidèle catholique et citoyenne » (sic), la permission de se battre avec acharnement contre le mariage pour tous en France.

À sa proposition d’une « union civile sans filiation » entre personnes homosexuelles, le pape François aurait alors opiné de la tête avant de répondre : « Bien sûr que oui ! ».

L’autoproclamée « attachée de presse de Jésus » a ensuite été bénie par le souverain pontife avant de lui serrer la main et de l’embrasser chaleureusement.

En principe, le pape François ne s’oppose pas aux unions civiles pour les couples de même sexe, tant qu’elles n’impliquent pas les enfants.

Une petite anecdote : selon la tradition au Vatican, toutes les femmes catholiques doivent porter une mantille noire en présence du pape. Tradition qui n’a pas été respectée par l’autoproclamée « attachée de presse de Jésus »…

Giuseppe Di Bella