Christine Boutin, une « sale frustrée de la fouf » : Adèle Exarchopoulos ne regrette pas ses propos

BoutinFrustrée

Christine Boutin.

En 2013, l’actrice avait répondu très spontanément aux propos de Boutin sur le film « La Vie d’Adèle ». Trois ans après, elle ne regrette rien.

Adèle_Exarchopoulos

Adèle Exarchopoulos.

En mai 2013, le film « La Vie d’Adèle », réalisé par Abdellatif Kechiche, décrochait la Palme d’Or au Festival de Cannes. Une récompense qui n’avait pas du tout plu à Christine Boutin. Le film retrace l’histoire d’amour tourmentée entre deux jeunes femmes.

L’ancienne ministre avait déclaré sur RMC : « On ne peut pas voir un film à la télévision, une série, sans qu’il y ait les gays qui s’expriment. Maintenant, c’est la Palme d’Or. Bon, ça va quoi ! […] Aujourd’hui la mode c’est les gays. Bon, très bien. On est envahi de gays ! ».

Invitée sur Canal + avec léa Seydoux, l’autre actrice principale du film, Adèle Exarchopoulous avait répondu aux critiques de Christine Boutin avec beaucoup de spontanéité : « Regarde notre film, tu verras qu’on peut s’aimer librement, sale frustrée de la fouf ! ».

Ce samedi, sur le plateau de Thierry Ardisson dans « Salut les Terriens ! », la jeune actrice âgée de 22 ans est revenue sur cette saillie verbale qui avait fait couler beaucoup d’encre à l’époque. Et elle ne regrette rien. Elle assume complètement : « Non, je ne regrette pas. J’aurais dû utiliser une autre poésie car au final, c’est ça aussi le souci. Les gens ont plus retenu la manière de le dire que ce qu’on dit profondément. Ça, c’est une leçon ! ».

Giuseppe Di Bella