Le cardinal Barbarin demande « personnellement pardon » aux victimes de prêtres pédophiles

BarbarinPardon.PNG

Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon.

L’archevêque de Lyon a demandé « personnellement pardon » aux victimes de prêtres pédophiles, sans évoquer une éventuelle démission…

Le cardinal Philippe Barbarin, âgé de 65 ans, est dans la tourmente depuis quelques semaines. Des affaires de pédophilie et de mœurs agitent le diocèse de Lyon, dont il est en charge depuis 2002.

Ce mercredi soir, lors de la messe christmale célébrée dans la primatiale Saint-Jean de Lyon, le primat des Gaules a demandé « personnellement pardon » aux victimes de prêtres pédophiles : « Comme le pape François l’a dit au nom de l’Eglise universelle, moi, Philippe, à mon tour, pour le diocèse de Lyon, et je le cite, je me sens dans l’obligation d’assumer tout le mal commis par quelques prêtres et de demander personnellement pardon pour les dommages qu’ils ont causés en abusant sexuellement des enfants, quand bien même je n’étais pas évêque au moment de ces faits abominables ».

Le haut prélat catholique a ajouté : « Je demande au Seigneur de m’éclairer dans les choix que je dois faire chaque jour, afin de panser et prévenir ces blessures. Cet après-midi, avant de venir ici, avec de nombreux prêtres, diacres, religieux et laïcs, nous nous sommes retrouvés pour échanger puis, auprès de Marie, en silence, dans la basilique de Fourvière pour prier et demander à Dieu qu’Il guérisse autant que possible toutes les blessures que ces horreurs ont provoquées. J’ai reçu et je vais encore rencontrer prochainement des familles, et je confie ces rencontres à votre prière ».

Le cardinal Barbarin est visé par une enquête préliminaire ouverte pour « non-dénonciation d’agressions sexuelles sur mineurs de moins de quinze ans » et « mise en danger de la vie d’autrui ».

Il n’envisage toujours pas de démissionner et continue de bénéficier du soutien inconditionnel du Vatican. Un récent sondage indique que 63 % des Français souhaitent qu’il démissionne.

Une pétition mise en ligne il y a quelques semaines demande sa « démission immédiate ». Elle a déjà été signée par plus de 75 000 internautes.

Le cardinal Barbarin s’est farouchement opposé aux côtés de la Manif pour tous, avant que la loi ne soit promulguée, à l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe, dans « l’intérêt supérieur de l’enfant »…

Giuseppe Di Bella