MAROC. Agression homophobe de Beni Mellal : des journalistes de Canal+ arrêtés et expulsés (VIDÉO)

petitJournal.PNG

Yann Barthès et Martin Weill lors du « Petit Journal » du 4 avril.

Évoquer l’homosexualité au Maroc et l’homophobie qui règne dans ce pays reste encore périlleux pour les journalistes…

Deux journalistes du « Petit Journal » de Canal+ ont été arrêtés par la police marocaine et expulsés vers la France, alors qu’ils tournaient un reportage sur l’agression homophobe de Beni Mellal qui secoue l’opinion internationale depuis plusieurs semaines.

« On a voulu aller sur place pour raconter leur histoire, et ça n’a pas plu au autorités marocaines qui ont décidé de nous expulser », explique le journaliste Martin Weill. « On a eu à peine le temps de sortir la caméra et de faire trois images dans le quartier où a eu lieu l’agression. On a été dénoncés par les habitants qui soutiennent les agresseurs et un policier est venu nous voir », ajoute-t-il.

Le journaliste et son caméraman n’avaient pas demandé d’autorisation de tournage aux autorités marocaines. La procédure étant assez longue et ayant peu de chance d’aboutir dans ce genre d’affaire…

Avant leur arrestation et leur expulsion vers la France, les deux journalistes ont réussi à rencontrer des homosexuels marocains à Rabat. Ceux-ci leur ont confié à quel point il est dangereux d’être homosexuel dans ce pays majoritairement musulman où l’homophobie, encouragée par les politiques et les autorités, est un véritable fléau.

marocCodePénal

GDB