Selon les Prud’hommes de Paris, « PD » n’est pas une insulte homophobe pour un coiffeur

coiffeurhomme.jpg

Le Conseil des Prud’hommes de Paris a estimé l’an dernier que l’insulte « PD » reçue par un employé coiffeur n’était pas homophobe…

Non, ce n’est pas une blague. Le Conseil de Prud’hommes de Paris a rendu dernièrement un jugement pour le moins étonnant dans le cadre d’une affaire de licenciement abusif. Saisi par un ancien coiffeur dans un salon de la capitale, la juridiction a estimé « qu’en se plaçant dans le contexte de la coiffure, (…) le terme « PD » employé par la manager ne pouvait être retenu comme propos homophobe, car il est reconnu que les salons de coiffure emploient régulièrement des personnes homosexuelles, notamment dans les salons de coiffure féminins, sans que cela ne pose de problèmes ».

PDcoiffeur

Le Défenseur des droits saisi

Résultat : même si le licenciement abusif a bien été reconnu par le Conseil de Prud’hommes, il n’en est rien du critère de la discrimination homophobe. Selon nos informations, la victime, qui ne souhaite pas s’exprimer dans cette affaire, a fait appel et saisi le Défenseur des droits.

Contactée ce jeudi en fin de journée, l’institution confirme à metronews avoir été saisie dès le début de l’action en justice du salarié licencié. Et nous assure se représenter à nouveau aux côtés de la victime pour la procédure en appel. Le Conseil de prud’hommes de Paris, sollicité, n’a pas donné suite à notre appel.

Source : metronews.fr