Florian Philippot ne considère pas l’abrogation du mariage pour tous comme une priorité

Philippot.JPG

Florian Philippot, vice-président du Front national.

Le vice-président du FN estime que l’abrogation du mariage pour tous est un sujet qui a autant d’importance que celui de « la culture du bonsaï ».

Florian Philippot, numéro 2 du Front national, a relativisé ce mardi, dans un article publié par le quotidien « Le Monde », la nécessité d’abroger le mariage pour tous en cas de victoire du parti d’extrême droite à l’élection présidentielle de 2017.

« Quand on demande Florian Philippot s’il estime que l’abrogation du mariage pour tous est un sujet important », écrit « Le Monde », le bras droit de Marine Le Pen répond que « la question de la culture du bonsaï compte aussi beaucoup, ce n’est pas pour autant que l’on va lancer un collectif sur le sujet ».

La petite phrase du vice-président du FN, qui est loin d’être anodine, n’est pas passée inaperçue et a suscité la colère et l’indignation de la majorité de la « fachosphère », comme le site identitaire « Novopress » ou encore le blog catholique intégriste « Le Salon Beige ».

Florian Philippot et Marine Le Pen, contrairement à certains responsables frontistes, n’avaient pas pris part aux cortèges de la Manif pour tous. La présidente du Front national avait même boudé le mouvement opposé à l’égalité des droits pour les couples de même sexe lors des dernières élections régionales.

En décembre 2014, le magazine people « Closer » avait révélé publiquement l’homosexualité de Florian Philippot, provoquant ainsi un véritable tsunami médiatique.

closer.png

Giuseppe Di Bella