Jérusalem : l’auteur de l’attaque de la Gay Pride reconnu coupable de meurtre

GayPrideJérusalem.PNG

Yishaï Schlissel entouré de policiers lors de son procès.

Yishaï Schlissel avait commis une attaque identique en 2005 pour laquelle il avait écopé de 10 ans de prison.

Yishaï Schlissel, un Israélien ultra-orthodoxe juif qui a poignardé six personnes lors de la Gay Pride de Jérusalem en juillet 2015, a été reconnu coupable de meurtres et de six tentatives d’assassinats par le tribunal de district de la capitale israélienne.

Une des victimes de Schlissel, la jeune Shira Banki, âgée de 16 ans, avait succombé à ses blessures.

ShiraBanki.jpg

Shira Banki, 16 ans, assassinée par Yishaï Schlissel.

Schlissel avait été mis en examen pour meurtre en août 2015 après un examen psychiatrique établissanti qu’il était apte à comparaître devant un tribunal.

Schlissel avait refusé d’être assisté par un avocat, affirmant ne pas reconnaître la légitimité et l’autorité du tribunal qui n’applique la Halakha (loi juive biblique).

Schlissel, qui réside à Modiin, entre Jérusalem et Tel Aviv, avait été libéré de prison quelques semaines avant de commettre son forfait après avoir purgé une peine de 10 ans pour un acte similaire puisqu’il avait poignardé trois personnes lors de la Gay Pride de Jérusalem en 2005.

Schlissel avait publié quelques jours une lettre quelques jours avant de commettre son crime évoquant l’ « abomination » d’une Gay Pride à Jérusalem.

La police n’avait pas réagi ce qui avait mené à plusieurs limogeages suite à une enquête interne.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu avait immédiatement condamné très fermement cette attaque à caractère homophobe, dans un communiqué : « Il s’agit d’un événement très grave. Son auteur sera jugé. L’État d’Israël respecte la liberté privée de chacun qui est un des principes fondamentaux en vigueur dans notre pays. Nous devons nous assurer que tout homme et toute femme puisse vivre en toute sécurité de la façon qu’ils ont choisie ».

Israël est le seul pays du Moyen-Orient à faire preuve d’une véritable tolérance à l’égard des homosexuels. Leurs droits sont protégés par la loi. Les couples de même sexe peuvent adopter et les mariages entre homosexuels – contractés à l’étranger – sont reconnus par l’État. Leurs principaux opposants sont des membres de la communauté ultra-orthodoxe, celle dont est issu Yishaï Schlissel.

La quasi-totalité des pays qui entourent Israël criminalisent l’homosexualité. Dans certains d’entre eux, elle est passible de la peine de mort.

Source : i24news.tv