ÉGYPTE. Trois à douze ans de prison ferme pour onze personnes accusées d’homosexualité

agouza

Une arrestation d’homosexuels en 2014.

La justice égyptienne a condamné onze hommes accusés d’homosexualité à une peine de prison allant de trois à douze ans de prison ferme.

Le tribunal d’Agouza a condamné, ce dimanche, onze personnes pour « débauche et incitation à la débauche », des accusations généralement utilisées pour poursuivre pénalement des homosexuels, la loi égyptienne n’interdisant pas formellement l’homosexualité.

Trois personnes ont été condamnées à douze ans de prison, trois autres à neuf ans, une à six ans et quatre à trois ans.

Les onze condamnés avaient été arrêtés le 20 septembre 2015 dans un appartement d’Agouza, la banlieue verdoyante du Caire.

Sissi

Le maréchal Abdel Fattah al-Sissi.

Depuis l’élection à la présidence de la République du maréchal Abdel Fattah al-Sissi en mai 2014, la communauté gay est prise pour cible par le gouvernement. Les arrestations de masse se multiplient et la situation – dénoncée par de nombreuses associations qui soutiennent les droits de l’homme – est particulièrement préoccupante pour les personnes LGBT.