ARABIE SAOUDITE. Un haut responsable religieux appelle à mettre fin à la persécution des homosexuels

Salman al-Ouda.jpg

Le docteur Salman al-Ouda.

Le cheikh Salman al-Ouda est l’un des portes-parole religieux les plus importants du pays.

En Arabie saoudite, pays musulman qui applique strictement la charia (la loi islamique), l’homosexualité est très sévèrement réprimée, avec des peines allant de la flagellation jusqu’à la peine de mort.

Le docteur Salman al-Ouda, 60 ans, est un religieux et un érudit de premier plan en Arabie saoudite. Il est membre de l’Union internationale des savants musulmans et administrateur de l’édition arabe du site « Islam Aujourd’hui ».

Lors d’une récente interview, le cheikh s’est exprimé sur l’homosexualité et a appelé à mettre fin à la persécution des homosexuels : « Même si l’homosexualité est considérée comme un péché dans tous les livres saints sémitiques, elle ne nécessite aucune punition dans ce monde. Il s’agit d’un péché qui accompagnera celui qui l’a commis dans la vie après la mort ».

« Les homosexuels ne se dévient pas de l’islam. L’homosexualité est un péché grave mais ceux qui disent que les homosexuels se dévient de l’islam sont les véritables pervers. En condamnant les homosexuels à la mort, ils commettent un péché plus grave que l’homosexualité elle-même », a-t-il ajouté.

ExécutionArabieSaoudite.jpg

Une exécution capitale en Arabie saoudite.

Incarcéré pendant cinq ans pour incitation à l’opposition au gouvernement saoudien, le docteur Salman al-Ouda a été réhabilité en 1999 pour devenir l’un des porte-parole religieux les plus importants du royaume très conservateur.