AUSTRALIE. Un prêtre catholique se bat depuis des années contre une loi homophobe révoltante

hhVkw8l

Le père Paul Kelly.

La « gay panic defence » permet à un meurtrier ou un agresseur d’invoquer une légitime défense contre des avances homosexuelles de la part de sa victime.

gayPanicDefence

Dans deux États australiens, le Queensland et l’Australie-Méridionale, une ancienne loi – la « gay panic defence » – permet à un meurtrier ou un agresseur d’invoquer une légitime défense contre des avances homosexuelles de la part de sa victime.

EtatsAustraliens

Le père Paul Kelly, 48 ans, un prêtre catholique de Brisbane (Queensland), a mis en ligne une pétition, il y a quatre ans, pour réclamer l’abrogation de cette disposition législative dans son pays. Elle a recueilli un peu moins de 250 000 signatures à ce jour.

gayPanic.PNG

« Si quelqu’un que vous croyez gay vous fait des avances, la peur panique que vous pourriez ressentir justifie partiellement le meurtre. Je me fais un devoir de faire abolir cette loi révoltante », explique-t-il dans son vibrant appel à la mobilisation des internautes.

Le prêtre a déjà été indirectement impliqué dans une affaire de « gay panic defence » qui s’était déroulée dans son église en 2008.

Le meurtrier avait utilisé cette ligne de défense et avait été condamné à neuf ans de prison, avant de bénéficier d’une libération anticipée au bout de quatre années, en 2012.

Grâce au dévouement et à l’opiniâtreté du père Paul Kelly, le Premier ministre d’Australie-Méridionale a promis d’abroger cette loi dans son État qu’il juge « dépassée et offensante ». Il s’est expliqué sur ce sujet, il y a une semaine environ, dans un post publié sur sa page Facebook.