PHOTOS/VIDÉO. Le week-end Paris Festish #3 débute ce jeudi

TJ1Snl4

Paris Fetish propose une troisième édition de son week-end international du 26 au 29 mai 2016.

Pendant 4 jours, la communauté fétichiste dans toutes ses composantes va pouvoir se retrouver grâce à une vingtaine de rendez- vous thématiques organisés par les principaux acteurs commerciaux, associatifs et média sous l’égide de Paris Fetish.

pf3.PNG

Les rendez-vous à succès, déjà bien rodés lors des premières éditions, sont reconduits et plusieurs nouveautés font leur apparition à l’occasion de Paris Fetish #3.

Ainsi, les amateurs de sportswear et autres sneakers vont avoir droit de cité à part entière le vendredi soir avec une « Players Party » au Klub.

play.PNG

Une thématique qui s’ajoute aux soirées « Full Leather » (Full Metal/RoB), « Wild Rubber » (Krash), « Fist Fetish » (Keller), mais aussi les plus spécialisées « Sex Bond » (Keller/Rex), « Black » (Mensch), « Piss & Play » et « Oi » (Secteur X) ou encore l’après-midi « Dog » (Full Metal).

Autres innovations, l’ouverture 24 heures sur 24 de deux bars du Marais (Secteur X et Mensch) pour offrir aux participants une opportunité de s’amuser sans interruption pendant les temps culminants du week-end.

La convivialité étant une des composantes de Paris Fetish, des apéritifs à thème – mais ouverts au plus grand nombre – jalonneront les quatre jours (La Mine et Cox bar).

La Mine jouera la carte arty avec une expo dans ses murs: « Bat-art » et RoB Paris, fidèle au poste depuis 2014, organise la « Bruthal Party » du samedi soir, qui rassemble plus d’un millier de participants pour un unique rendez-vous multi-fétiche aux horaires rallongés (21h30-5h30) et avec un dispositif totalement nouveau.

bruthal

Parce que les fétichistes ne sont pas que des bêtes de sexe, les beaux esprits parmi eux débattront au Centre LGBT de Paris autour du thème « Sexe fétiche : nouveaux codes, nouvelles pratiques, nouvelle génération ».

Visibilité, convivialité et sexe : les trois ingrédients de Paris Fetish sont donc de retour pour le programme 2016.