ÉTATS-UNIS. Eric Fanning, premier gay à la tête de l’Armée de terre, remercie son compagnon

eBFUCgn

Benjamin Masri-Cohen et Eric Fanning forment un couple heureux.

Lors d’un discours après sa prestation de serment, il remercié publiquement son compagnon – de plus de 20 ans son cadet – pour son soutien.

Le 18 mai dernier, Eric Fanning, 48 ans, devenait le premier secrétaire de l’Armée de terre américaine ouvertement homosexuel.

Nommé à ce haut poste – l’équivalent de secrétaire d’État – par le président Barack Obama en septembre dernier, il attendu que celle-ci soit validée par le Sénat – contrôlé par les Républicains – pendant de très longs mois.

Son entrée en fonction avait été retardée par le veto d’un sénateur républicain du Kansas, Pat Roberts, pour des raisons qui n’étaient pas du tout liées à son homosexualité.

Le sénateur voulait obtenir des assurances que l’administration Obama ne lancerait pas le déménagement de la prison de Guantanamo à Fort Leavenworth, dans son État, qui abrite déjà une grande prison militaire.

Pat Roberts avait finalement levé son veto après avoir reçu des assurances de l’administration qu’elle n’aurait pas le temps de lancer son projet de déménagement avant la fin de ses fonctions en janvier 2017.

« Eric Fanning a toujours eu mon soutien. […] Mon veto n’a jamais porté sur son courage, son caractère ou ses capacités », a-t-il affirmé dans un communiqué.

All sworn in! 😘 #goarmy

A post shared by Benjamin Masri-Cohen (@bmcdc) on

Eric Fanning a déclaré, lors d’un discours qui s’est déroulé après sa prestation de serment, qu’il s’est senti vulnérable et particulièrement angoissé pendant cette longue attente de huit mois.

BENJAMIN.PNG

Benjamin Masri-Cohen.

Il a tenu a remercier son entourage professionnel et son compagnon Benjamin Masri-Cohen – de plus de 20 ans son cadet – avec qui il partage sa vie : « Je vous remercie tous pour tout ce que vous avez fait ces derniers mois pour m’aider pendant le long processus de confirmation. Et Ben, ta patience à la maison, parce que je sais qu’il y avait des jours où je n’étais probablement pas la personne la plus agréable à côtoyer ».

No hold here except for hand holding 👬

A post shared by Benjamin Masri-Cohen (@bmcdc) on