Un candidat gay dans la huitième saison de la version belge de « L’amour est dans le pré »

zExi8us

Maxim, 26 ans.

Maxim, 26 ans, est un séduisant éleveur de chevaux qui gère un manège dans le sud de Bruxelles.

Ce mardi soir, les dix candidats de la huitième saison de la version belge francophone de l’émission de télé-réalité « L’amour est dans le pré », diffusée sur la chaîne RTL-TVI, ont été officiellement présentés aux téléspectateurs. Le programme ne débutera réellement qu’à la rentrée prochaine.

Parmi les candidats sélectionnés, il y a un séduisant jeune homme homosexuel à la recherche de l’amour. Il s’agit de Maxim, 26 ans, un éleveur de chevaux qui gère un manège au sud de Bruxelles, dans le Brabant wallon.

maxim2.PNG

Maxim, éleveur de chevaux dans le Brabant wallon.

Il se décrit comme un bon vivant qui aime voyager, sortir, manger et se poser en terrasse. « En amitié, tout comme en amour d’ailleurs, ce qui est très important c’est la fidélité, l’exclusivité et la loyauté », explique-t-il. Sa meilleure amie le décrit comme généreux, gentil et très attentif. « Quand je suis en amour, je donne tout, je ne compte pas, je ne regarde pas ni en temps. C’est l’autre et c’est ma priorité absolue », confie Maxim.

Le séduisant jeune homme est célibataire depuis trois ans. Il a vécu une belle, mais trop courte, histoire dont il a eu beaucoup de mal à se remettre. Maxim n’a pas de type d’homme, de critère défini, pour lui, c’est une question de feeling. Quand il aime, il est passionné et ça lui a malheureusement déjà joué des tours. « J’ai déjà plusieurs fois traversé la moitié de l’Europe, si pas l’Europe entière, pour aller voir la personne que j’aimais pendant 15 heures. Ça m’a joué quelques vilains tours », raconte-t-il. Fidèle, entier et passionné, Maxim est un épicurien. Il sait travailler, mais aussi prendre du bon temps.

 «  On ne cherchait pas spécialement un candidat homosexuel  », explique Anne Franck, productrice de l’émission. «  Les copains de Maxim avaient déjà déposé sa candidature il y a deux ou trois ans, sans préciser qu’il était gay. À l’époque, je le trouvais un peu jeune mais il était très beau garçon, il parlait très bien et son nom a continué à trotter dans ma tête. Je l’ai recontacté et il était célibataire. C’est un peu réducteur de dire qu’on le prend parce qu’il est gay donc. Mais, bien sûr, on aime amener de la nouveauté sur chaque saison ».

lionel-plaquette

Lionel Plaquette.

 Depuis la création de l’émission, en juin 2009, il n’y a eu qu’un précédent. C’était dans la troisième saison. Le candidat s’appelait Lionel Plaquette, fermier à Houyet, une commune située dans la province de Namur.

guillaume

Guillaume.

En France, Guillaume, le premier agriculteur gay de « L’amour est dans le pré », avait décidé de mettre un terme à son aventure après les speed dating.

bannière