Colère et indignation après les propos homophobes du rabbin Joseph Haïm Sitruk sur « Radio J »

mrFMCdM

Joseph Haïm Sitruk, ex-grand rabbin de France.

L’ex-grand rabbin de France a déclaré que « la Torah considère l’homosexualité comme une abomination et un échec de l’humanité ».

Joseph Haïm Sitruk, 71 ans, a été grand rabbin de France de 1987 à 2008. Il est commandeur de la Légion d’honneur depuis 2007. Il anime une chronique hebdomadaire de quelques minutes, tous les vendredis à 7h50, sur « Radio J », la radio juive de Paris et de la région parisienne.

radioJ.PNG

Connu pour son ultra-orthodoxie, Joseph Haïm Sitruk a consacré sa chronique de ce vendredi 3 juin à la Gay Pride qui se déroulait le jour même à Tel-Aviv, en Israël. « La Torah considère l’homosexualité comme une abomination et un échec de l’humanité », a-t-il déclaré en guise d’entrée en matière.

L’homme est un habitué des dérapages homophobes, pour lesquels il n’a jamais été inquiété.

Puis, il continue dans son élan homophobe : «  Israël, par cette manifestation, se trouve rabaissée au rang le plus vil. […] Je n’hésite pas à qualifier cette initiative de tentative d’extermination morale du peuple d’Israël ».

Sa conclusion fait froid dans le dos : « J’espère que les auditeurs écouteront mon appel au secours et réagiront de façon radicale à une telle abomination ».  

Mais à quelle « radicalité » l’ex-grand rabbin de France pense-t-il ? C’est la question que se pose, à juste titre, Alain Beit, le nouveau président de l’association juive LGBT « Beit Haverim ». «  Poignarder une ado, comme ce fut le cas l’an dernier à Jérusalem ? Jeter les gays par-dessus une falaise ? » s’interroge-t-il.

ShiraBanki

Shira Banki.

L’année dernière, Shira Banki, une adolescente de 16 ans, a lâchement été assassinée par Yishaï Schlissel, un juif ultra-orthodoxe, lors de la Gay Pride de Jérusalem. Plusieurs autres personnes ont été blessées.

Le président de l’association juive LGBT « Beit Haverim » a d’ores et déjà annoncé qu’il allait engager des poursuites judiciaires contre le rabbin Joseph Haïm Sitruk.

Il a également exigé des excuses de la part de « Radio J », qu’il juge responsable d’avoir diffusé de tels propos homophobes incitant à la haine sans que cela ne lui pose aucun problème de conscience. Faute de quoi, il a promis qu’elle serait également poursuivie en justice.

Sur Twitter, les internautes ont fait part de leur colère et de leur indignation face à ce véritable torrent d’homophobie d’une rare violence.

Il convient néanmoins de rappeler qu’Israël est le seul pays du Moyen-Orient à faire preuve d’une véritable tolérance à l’égard des homosexuels. Leurs droits sont protégés par la loi. Les couples de même sexe peuvent adopter et les mariages entre homosexuels – contractés à l’étranger – sont reconnus par l’État.

La quasi-totalité des pays qui entourent Israël criminalisent l’homosexualité. Dans certains d’entre eux, elle est passible de la peine de mort.

bannière