IRAN. Un mollah gay contraint de fuir son pays suite à de nombreuses menaces de mort

FWN04VI

Taha, un mollah gay iranien désormais réfugié en Turquie.

Le religieux musulman a secrètement béni des mariages de couples de même sexe.

En Iran, l’homosexualité est illégale. Elle est punie de la peine de mort comme le prévoit l’application stricte de la charia (la loi islamique). Le pays est dirigé, depuis la révolution de 1979, par des mollahs – des religieux musulmans chiites – qui font régner la terreur.

Taha, un mollah gay, a fait partie de cette caste religieuse toute puissante. Il a été contraint de fuir l’Iran à la suite de nombreuses menaces de mort. Désormais réfugié en Turquie, un des rares pays musulmans où l’homosexualité n’est pas illégale, il s’est récemment confié à la BBC lors d’un reportage qui lui a été consacré.

« Oui, j’ai béni des mariages entre personnes de même sexe », a-t-il avoué. « Les derniers mois ont été très difficiles. Les autorités m’ont interrogé à plusieurs reprises au sujet de mon choix d’amis. […] On m’a dit que je suis un religieux et je ne devais pas fréquenter d’hommes gays », a-t-il ajouté.

Son homosexualité n’était pas connue de ses pairs, bien entendu : « Les autres mollahs étaient méfiants au sujet de mon orientation sexuelle et m’ont menacé de mort ». D’ailleurs, c’est son statut de religieux respecté qui lui a permis de rester en vie en Iran. N’importe quel autre gay aurait été arrêté sans ménagement et conduit vers une mort certaine…

Taha vit actuellement à Istanbul, en Turquie, où il existe une communauté gay qui dispose de bars ou d’établissements de nuit. Un réfugié gay iranien installé dans cette ville a déclaré : « Maintenant, nous savons qu’il y a quelqu’un qui prie lors de nos cérémonies de mariage ».

« C’est très difficile pour moi d’avoir confiance en lui car c’est un mollah. J’ai grandi dans une atmosphère où il faisait partie des craintes et des mensonges », a confié un autre réfugié gay iranien vivant à Istanbul.

Taha souhaite désormais pouvoir s’installer au Canada.