Toute honte bue, l’UEFA refuse de rendre hommage aux victimes de l’attentat terroriste d’Orlando

45ZJlfS.jpeg

Il n’y aura pas de minute de silence lors des matches de l’Euro 2016 qui se déroule actuellement en France.

L’UEFA (Union of European Football Associations), l’organisation qui gère et développe le football à l’échelon européen – sous l’égide de la FIFA – a fait savoir ce lundi qu’il n’y aura d’hommage pour les 49 victimes et la cinquantaine de blessés de l’attentat terroriste de la boîte de nuit gay « Pulse » d’Orlando (Floride), survenu ce dimanche matin.

orlandoPulse

Contactée par l’hebdomadaire « Marianne », l’UEFA a expliqué son choix plus que discutable : « En règle générale, dans les compétitions de l’UEFA, des hommages (minute de silence, brassards noirs) sont rendus aux victimes d’événements tragiques qui sont soit liés au football directement, soit à l’une des équipes participantes ou au pays organisateur. […] Nous avons néanmoins par le passé également rendu hommage lors de matches de l’UEFA suite à des événements tragiques de grande ampleur ayant conduit à la mort de milliers de personnes, comme des catastrophes naturelles par exemple ».

Le plus important attentat terroriste perpétré aux États-Unis depuis le 11 septembre 2001 – et la pire tuerie homophobe de l’histoire – ne semble gère émouvoir l’UEFA qui précise, toute honte bue : « Il y a malheureusement des événements tragiques qui se déroulent presque quotidiennement partout dans le monde, et il serait tout simplement irréaliste de rendre hommage à toutes les victimes ». « Irréaliste », le mot est lâché et il est lourd de sens !

Mais l’instance européenne de football a tenu malgré tout à préciser, du bout des lèvres, qu’elle « condamne fermement toute sorte de violence, y compris les attaques d’Orlando, et qu’elle exprime sa profonde sympathie aux victimes de cette horrible tragédie et à leurs familles ».

Sur Twitter, la décision « irréaliste » et indigne de l’UEFA a suscité la colère et l’indignation de très nombreux internautes.

Ce lundi soir, Alain Juppé, maire de Bordeaux et président du club des villes d’accueil de l’Euro 2016, a annoncé sur Twitter que les dix villes organisatrices allaient « observer ce soir une minute de silence à 20h30 dans leurs fan-zones en hommage aux victimes d’Orlando ».

Une consigne qui a été respectée dans les villes concernées et qui sonne comme un pied de nez à l’UEFA…