CAMEROUN. Modification du Code pénal : l’homosexualité restera sévèrement punie par la loi

zh8Xj94

Malgré les nombreuses pressions internationales, les parlementaires ne veulent pas dépénaliser l’homosexualité.

Vieux d’un demi-siècle, le Code pénal camerounais est actuellement soumis à l’examen des parlementaires pour modification. Malgré les nombreuses pressions internationales, le nouveau texte n’apportera aucun changement sur la situation des personnes LGBT dans ce pays d’Afrique centrale et occidentale.

L’article 347-1 du Code pénal qui pénalise l’homosexualité restera en vigueur et ne sera pas modifié : « Est punie d’un emprisonnement de six mois à cinq ans et d’une amende 20 000 à 200 000 FCFA, toute personne qui a des rapports sexuels avec une personne de son sexe ».

Avec près de 24 millions d’habitants, le Cameroun est membre de l’Organisation internationale de la francophonie et du Commonwealth. Le pays est composé d’environ 50% de chrétiens, 27,9% d’animistes et de 20,9% d’animistes.

PaulBiya.png

Paul Biya est président de la République du Cameroun depuis 1982.

Il est dirigé d’une main de fer depuis 1982 par Paul Biya, 83 ans, classé 9e dans la liste des dictateurs du monde établie en 214 par le « Huffington Post ».