TURQUIE. La Gay Pride d’istanbul interdite pour « préserver la sécurité et l’ordre public »

a3Je89E

Un couple gay s’embrasse lors de la Gay Pride d’Istanbul.

Elle devait se dérouler le 26 juin prochain. Des milliers de participants étaient attendus.

La communauté LGBT d’Istanbul n’aura pas le droit de défiler dans les rues le 26 juin. Les autorités stambouliotes ont indiqué ce vendredi qu’elles n’autoriseraient pas l’édition 2016 de la Gay Pride, officiellement pour « préserver la sécurité et l’ordre public ».

Au cours des derniers mois, les gouvernorats locaux ont interdit les Marches des fiertés de la ville touristique d’Izmir, et de celle d’Ankara, la capitale.  La Gay Pride d’Istanbul est le plus grand événement LGBT du monde musulman.

La Turquie est le seul pays musulman du monde où des Marches des fiertés sont organisées chaque année. L’homosexualité n’est pas pénalement punie mais l’homophobie reste encore fortement répandue.

L’édition 2015 de la Gay Pride d’Istanbul avait très rapidement viré au cauchemar lorsque certains participants s’étaient mis à scander des slogans dénonçant « le fascisme » du régime du président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan.

Les forces de police anti-émeutes, qui étaient présentes sur tout le parcours, avaient alors fait usage de gaz lacrymogène, de canons à eau et de balles en caoutchouc pour disperser les milliers de participants. Plusieurs manifestants avaient été interpellés.

Des journalistes qui couvraient l’événement avaient été agressés par un groupe de personnes – des nationalistes et des islamistes selon certains témoignages – sans que les forces de l’ordre n’interviennent. Une vidéaste de l’AFP avait été sérieusement brutalisée par la police.

erdoganPalais

Le président Recep Tayyip Erdogan dans le somptueux palais qu’il a fait construire à Ankara.

Le président Recep Tayyip Erdogan est au pouvoir depuis plus de treize ans. Son autoritarisme est souvent dénoncé par les organisations de défense des droits de l’homme. Il a été Premier ministre de 2003 à 2014, avant d’être élu président de la République.

erdoganKadhafi

Recep Tayyip Erdogan avec Mouammar Kadhafi.

En décembre 2010, Recep Tayyip Erdogan avait reçu le tout dernier « prix Kadhafi des droits de l’homme » (sic), décerné par le colonel Mouammar Kadhafi, Guide de la Révolution libyenne assassiné en 2011.