ÉTATS-UNIS. Pour le FBI, il n’y a « aucune preuve » que le terroriste Omar Mateen était homosexuel

tx7eKvJ

Omar Mateen.

Il a démenti les allégations des médias qui affirment que celui qui a causé la mort de 49 personnes et fait de nombreux blessés à Orlando était gay.

Le 12 juin dernier, Omar Mateen, 29 ans, citoyen américain d’origine afghane, fait irruption dans la boîte de nuit gay « Pulse » à Orlando (Floride) et tue 49 personnes et en blesse plus d’une cinquantaine d’autres, à l’aide d’armes à feu. Il sera lui-même abattu par les forces de l’ordre.

Lors de la prise d’otages, il téléphone à la police pour faire allégeance au « calife » Abou Bakr Al-Baghdadi, chef de l’organisation djihadiste État islamique, et déclare agir en son nom. L’État islamique revendiquera ensuite l’attentat terroriste.

Abu

Le « cafife » Abou Bakr Al-Baghdadi.

Depuis cet événement tragique qui a frappé de plein fouet la communauté LGBT, les rumeurs les plus folles circulent sur les motivations qui ont poussé Omar Mateen à commettre cet acte d’une rare barbarie. Parmi ces rumeurs, une d’entre elles est récurrente : Omar Mateen était homosexuel.

Elle a pourtant été prise pour argent comptant par les médias du monde entier…

médias

On sait désormais que c’est totalement faux. C’est le FBI, chargé de l’enquête, qui a récemment déclaré qu’il n’y avait « aucune preuve » qu’il était homosexuel. Un homme a même témoigné à la télévision américaine qu’il était l’ancien amant du terroriste. Les enquêteurs ont démenti toutes ses allégations fantaisistes.

Miguel

« Miguel » avait déclaré être un ex-amant d’Omar Mateen.

Aucun élément de l’enquête en cours ne permet d’affirmer qu’Omar Mateen était gay. Bien au contraire. Les enquêteurs du FBI, qui ont saisi un ordinateur portable et un smartphone lui appartenant, sont formels : « Jusqu’à présent, nous n’avons trouvé aucune photo, aucun message, aucune pornographie gay et aucune donnée de localisation cellulaire pour laisser penser qu’Omar Mateen – qui a été marié deux fois avec des femmes et était père d’un jeune fils – avait une vie secrète gay ».

Selon le FBI, Omar Mateen n’était pas non plus un habitué de la boîte de nuit gay « Pulse ». Il aurait été confondu avec quelqu’un d’autre.

orlando