La Cour suprême du Belize dépénalise l’homosexualité

BGL0HSK

Le Code pénal de ce petit pays d’Amérique centrale punissait auparavant l’homosexualité d’une peine d’emprisonnement de 10 ans.

Le Belize – un pays d’Amérique centrale situé au sud du Mexique et à l’est du Guatemala – est une monarchie constitutionnelle de plus de 347 000 habitants. La reine Elizabeth II en est le monarque. Il est indépendant depuis 1981. Il se nommait autrefois le Honduras britannique. Sa capitale est Belmopan (un peu plus de 20 000 habitants).

carteBelize

Le Belize est le seul pays anglophone d’Amérique centrale.

Ce mercredi 10 août, la Cour suprême du Belize a dépénalisé l’homosexualité. Elle a jugé que l’article 53 du Code pénal – hérité des lois homophobes coloniales britanniques – était « inconstitutionnel ». Celui-ci stipulait :  « Toute personne qui a des relations charnelles contre nature avec une personne ou un animal est passible d’un emprisonnement de dix ans ».

CourSupremeBelizeCity.jpg

La Cour suprême du Belize, située à Belize City.

La décision historique de la plus haute juridiction du pays a été immédiatement saluée sur Twitter par l’association LGBT UniBAM qui menait un combat acharné pour la dépénalisation de l’homosexualité depuis 2010.